viager retraite
Immobilier

Le viager: un véritable complément de retraite ?

Suite à lecture de mon dernier article sur le viager, M. et Mme V. habitant et propriétaires sur Bouc Bel Air sont venus me questionner sur le viager dans l’optique d’améliorer  leurs revenus et donc  de compléter leurs retraites.

En effet  le viager rend possible la vente de son bien immobilier en échange du versement d’une rente à vie par l’acheteur.

“Percevez une rente mensuelle, en partie défiscalisées, tout en restant chez vous et augmentez votre pouvoir d’achat.”

Il est fréquent en vente viagère que le propriétaire occupe le logement jusqu’à son décès.   On parle alors de viager occupé. Dans notre avec M. et Mme V., il est possible de prévoir la réversion de la rente au profit du survivant pour protéger ce dernier.

Imposition de la rente

La rente perçue chaque année par le vendeur est soumise à l’impôt sur le revenu mais pas en totalité. La part imposable de la rente viagère dépend de l’âge du vendeur au jour de la signature de l’acte notarié. Plus le vendeur est âgé, moins sa rente sera imposable.

Si le vendeur a :

  • Moins de 50 ans au jour de la vente, 70 % de la rente sera imposable;
  • De 50 à 59 ans: 50 %;
  • de 60 à 69 ans: 40 %;
  • 70 ans ou plus: 30 %.

Pour la plus-value, le régime est le même que pour une vente ordinaire et si vous vendez votre résidence principale vous serez totalement exonéré. Dès que la vente est signée chez le notaire, le bien ne fait plus partie du patrimoine du vendeur qui n’en aura plus la charge totale.

Attention /!\ l’Acte notarié prévoit qui paiera les petits et les gros travaux, les taxes foncières et d’habitation. Les héritiers éventuels du vendeur n’hériteront pas de ce bien puisqu’il est vendu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *